Archives de l’auteur : Marie Kergreis

Fabriquer et faire centre social au quotidien

3 soirées au centre social et culturel du Beutre à Mérignac pour (re)visiter ensemble les références « socles » du projet centre social:  éléments d’histoire, de circulaires Cnaf, de démarche de projet…pour continuer à se questionner sur le SENS et l’AMBITION,pour mettre en pratique tous les jours et pour se construire une culture de réseau …retrouver les productions de ces 3 soirées sur lesquelles 25 bénévoles  et salariés se sont mobilisés

Microsoft Word – Soirée1 fondamentaux et pratiques centre social

Microsoft Word séance 2 FORMATION FONDAMENTAUX ET PRATIQUES CENTRE SOCIAL

Microsoft Word – séance 3

5 centres sociaux face aux questions et démarches de lutte et de prévention des discriminations liées à l’origine

Monique CRINON et Lucie MELAS du cabinet ACT Consultant ont remis le rapport intermédiaire du diagnostic lutte et prévention des discriminations liées à l’origine au COPIL réuni le vendredi 16 septembre. Il s’agit d’une 1ière analyse du travail d’enquête mené auprès de 5 centres  : St-Eulalie, Lormont (2), Pessac Saige  et Bordeaux Nord. Retrouvez cette note  : Presentation gironde note n°1

Les dates pour poursuivre :

mardi 18 octobre à 14h30 à la Fédération  : réunion du groupe d’appui à cette démarche,  s’est travail sur les hypothèses puis choix présentés lors du COPIL du lundi 12 décembre

« La parole, pour en faire quoi ? »

« On ne se parle plus », « les espaces de lien social  disparaissent », « dis ce que l’on a envie  que tu dises ou …ce que l’on a envie d’entendre »

Souvent témoins de ces « bouts de phrases » qui en disent long sur les pensées, les ressentis des personnes, les centres sociaux du Burck à Mérignac, du Haut-Floirac, de l’Alouette à Pessac, du canton du créonnais, et la MJC CL2V (agréée Centre Social) de Mérignac en partenariat avec le Ceméa d’Aquitaine (Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active) et le GFEN (Groupe Français d’Education Nouvelle) souhaitent réinvestir le domaine de la parole  et renouveler le rapport entre

Citoyens – parole – espace public – « fabrique du monde »

Un autre centre d’intérêt commun à ce groupe est l’accompagnement à la scolarité et plus généralement les questions éducatives : quels effets pour les enfants, les familles, les projets de territoires ?

Ces 2 « affinités croisées » ont les conduit à 4 journées de formation pour s’interroger (ou se réinterroger) sur l’acte de parole, sur les raisons d’agir, sur les critères et conditions d’expression, de collecte, de valorisation de la parole. C’est également l’opportunité de créer une démarche inter-réseau sur « quelle éducation de demain ? »²

Formation proposée les 20 et 21 septembre / 19 et 20 octobre au Centre  social et culturel Génicart  (association DIDEE à Lormont)