Archives de l’auteur : Anne ROCHARD

« L’élaboration du projet ? Une période de drague »

C’était le 13 septembre au Centre Social Mix-Cité de Talence, la dernière journée proposée par la Fédération au réseau dans le cadre de la formation 2011 sur le renouvellement de projet avec l’étape finale de l’année de renouvellement : l’élaboration à proprement parler du projet pour les 4 années à venir.

Au programme : la « mise bout à bout » de l’évaluation du précédent projet et du diagnostic social du territoire, le tri, la priorisation, l’identification et la mobilisation des ressources et de l’organisation nécessaires pour dérouler les axes de travail envisagés, la négociation d’un pacte local de coopération, mais aussi la production d’écrits qui permettent de communiquer auprès du plus grand nombre, de donner à voir « les ambitions » du projet en terme de transformation sociale.

Résumée par une des participantes, l’élaboration du projet est « une période de drague intense ». Dit ainsi, cela peut surprendre mais à y regarder de plus près,  il s’agit bien de « racler le fond » (ou mettre en évidence les réalités du territoire, ce qu’il s’y fait, ce qu’il s’y vit), de « repérer les mines » (ou lire les enjeux, les évolutions socioéconomique et les jeux d’acteurs, éviter les écueils et identifier les ressources, les alliés), et de « courtiser » ou plus justement de négocier et de coopérer avec les différents partenaires associatifs et institutionnels.

Au final une journée où bénévoles et salariés des Centres Sociaux du Burck et d’Arlac à Mérignac, de Saige à Pessac, de Sainte Eulalie, du Haut Floirac, du Créonnais, de Saint Denis de Pile et de l’Asco à Saint Médard-en-Jalles ont pu échanger et réfléchir avec pour les uns la difficulté de l’assemblage final d’un matériau accumulé depuis une petite année et le stress de la dernière ligne droite, pour les autres  la perspective d’un chantier qui va les mobiliser pour les 12 prochains mois. « Une journée avec la Fédé, comme je les aime » dira une bénévole.

Un nouveau projet qui précise le sens de l’engagement collectif des Centres Sociaux et Socioculturels fédérés de Gironde

A quoi « sert » une Fédération pour ses adhérents, quelles sont ses missions, comment celles-ci doivent-elles se mettre en œuvre ?… autant de questions qui ont trouvé bon nombre de réponses lors de l’Assemblée Générale de la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de Gironde le 9 juin 2011.

A l’issue d’un processus de construction de 18 mois, d’allers-et-retours entre les administrateurs de la Fédération et les équipes des Centres, les adhérents à la Fédération réunis à la Maison d’Animation des Jalles (Saint Médard-en-Jalles) ont validé leur projet fédéral et le sens de leur action commune pour les 3 années à venir :

  • Conforter l’autonomie de chaque projet de Centre Social, c’est-à-dire conforter l’autonomie des bénévoles et salariés qui œuvrent  au service des projets
  • Montrer la production, l’efficacité et l’utilité sociale du projet Centre Social
  • Faire reconnaître chacun des projets par les partenaires institutionnels et les sécuriser, au niveau local et départemental par la mise en place de pactes de coopération

Avec cette feuille de route,  les Centres fédérés de Gironde ont également voulu s’engager sur des questions de société en ouvrant 2 chantiers : l’un sur le développement solidaire pour lutter et prévenir les exclusions économiques et sociales, l’autre sur la lutte contre les inégalités de traitement liées à l’origine.

En conclusion de cette AG, le Conseil d’Administration s’est étoffé avec l’arrivée de nouveaux venus.

Cliquez pour consulter le projet fédéral et accéder à la composition du CA.